La fête médiévale de Giat

2018

L'édition 2018 de la fête médiévale, onzième du nom, a connu un beau succès. La mise en place du repas animé par la compagnie de Perceval le magicien, et les chanteurs et musiciens de La Petite Flambe.le samedi soir a régalé près de 180 convives . Dimanche, malgré un marché artisanal moins pourvu que les précédentes manifestations, le lot des animations proposées a satisfait globalement le public : plus de 900 entrées payantes ont été enregistrées.

“La Compagnie du Haut Pays Marchois”,  avait installé son  campement médiéval au sommet de la motte, , avec des cérémonies d’adoubement de jeunes chevaliers.

“L’Artilleur du Roy”, a animé son campement avec des armes à feu, des pièces d’artillerie sur roues, arquebuse, couleuvrine, ribaudequin, etc… à côté d'une aire de jeux géants.

“Gel’Arc”proposait de l' Initiation au tir à l’arc.

Perceval le Magicien et ses « Secrets d’Ailleurs " a présenté un spectacle magico médiéval, tandis que la Compagnie de la Petite Flambe déambulait musicalement et joyeusement.

 

La fête 2018 en images 

2016

L'organisation de la dixième fête médiévale  a été saluée par un responsable d'un grand parc d'attractions : pour une fête modeste comme celle de Giat, il faut noter la qualité de l'installation. Cette année, l'installation d'une porte d'allure médiévale, comme pour signaler l'entrée d'un château sur la place de l'Église, a montré le talent de l'atelier technique. L'ensemble des bénévoles et sympathisants qui ont œuvré avant, pendant et après la fête ont fourni un travail impeccable.

Un millier de personnes ont bravé la chaleur pour participer à la 10ème fête médiévale sur le site. de la motte castrale où se trouvaient un marché avec des artisans et des produits intéressants, des jeux  géants, un forgeron à l'ancienne, du tir à l'arc, une taverne bien fournie, et une série de spectacles de fauconnerie, de féerie fantastique avec échasses, chevaux et acrobaties, de la fauconnerie au plus près de public avec des jeunes faucons, buses et grands-ducs impressionnants.

 

Toute cette foison d'animations a occupé le public pendant une bonne partie de la journée, détendu par la rencontre avec des ménestrels accompagné d'un joyeux luron sachant bien raconté de drôles d'histoires jusqu'au sommet de la motte où siégeait le camp du Haut-Pays Marchois, avec sa soldatesque prête à fournir les explications de la vie des militaires du Moyen Age .

En soirée, la soupe des gueux suivie de plats à la mode de l'époque a été servie à plus d'une centaine de personnes, dont le football n'était pas forcément la première préoccupation en ce jour de finale de l'Euro 2016.

La fête 2016 en images 

2011

La huitème édition de la fête médiévale connaît une réussite exceptionnelle, aidée par une météo clémente. Cette fois encore, les animations assurent un spectacle de qualité qui fait la réputation de la manifestation et attire la foule.

Le talmelier a causé une certaine curiosité pour la cuisson de son pain à la façon médiévale, le spectacle équestre a été très apprécié tout comme les jeux de feu qui ont agrémenté le repas du soir.

Marché, jeux, château gonflable ont offert au public de tous âges de quoi s'occuper sans bourse déliée et les bénévoles de l'association ont assuré un service remarquable à la buvette, aux grillades et à la grignoterie.

2013

La neuvième fête médiévale de qualité  a satisfait le millier de visiteurs venu autour de la motte castrale pour se plonger dans une ambiance festive et ensoleillée réussie.

 


 

L'innovation de cette édition a été un défilé en fin de matinée dans les rues du bourg et un petit spectacle à la maison de retraite.

 Plusieurs représentations ont égrené l'après-midi: la patrouille a fait une rétrospective du vrai combat de fantassin accompagné d'un défilé de mode d'époque ; l'atelier gibaldipontin a réécrit l'histoire médiévale de Giat en partant de la foire, la compagnie du Clair-obscur a fait valoir l'adresse et l'humour de ses artistes, y compris pendant le repas du soir, les chevaliers de Ventadour ont apporté le style médiéval dans la foule.

Des objets originaux, d'autres plus classiques, décoratifs ou utilitaires, du pain et des brioches, du savoir-faire artisanal, des couleurs et de la matière, des odeurs et du goût, le marché présentait un éventail intéressant de produits aux allures médiévales ou qui s'en rapprochaient.

2007 et 2009

Enfin, la fête médiévale s'installe sur le site historique de la commune en 2007. Cette nouvelle fête va connaître un succès important.

Marché, spectacles, jeux, festival des soupes et embrasement de la butte seront les ingrédients parfaits pour réussir la recette de la manifestation.

2002 - 2006

La première période des fêtes médiévales se déroulait sur le foirail, à l'ombre des arbres. Mêlant le spectacle à la gastronomie, c'était une représentation maison qui était proposée.

Avec des oeuvres écrites spécialement pour l'occasion, et un héros du nom de Brendann, les aventures du preux chevalier débutées au bord de la Ramade, juste après la construction de la motte, vers l'an mil, se sont terminées en Angleterre au temps du roi Arthur !

Parfois très anachroniques, souvent suréalistes, les histoires médiévales à la sauce de l'Adatec ont rassemblé tout un ensemble de personnes pour créer les costumes et les décors, pour interpréter les rôles importants et pour figurer. C'était au temps des mois de juillet frais, quand il fallait bien une petite laine pour assister aux spectacles. Et s'il y avait un fil rouge entre chaque fête, c'était celui de la bonne humeur. Et il est toujours là...

Service gratuit et accessible à tous

Créer un site web professionnel